Aller au contenu
Accueil » Parentalité » Élever un garçon: Comment élever votre fils pour qu’il devienne un vrai homme

Élever un garçon: Comment élever votre fils pour qu’il devienne un vrai homme

Le meilleur moment pour acheter les cadeaux de Noël - c'est maintenant! Découvrez nos d'idées de cadeau de Noël pour Hommes, Femmes, Filles et Garçons.

Lorsqu’un garçon naît dans une famille, les parents veulent qu’il devienne fort, courageux, audacieux – en un mot, un véritable homme. Mais ce qu’il faut faire et comment élever leurs fils, tout le monde ne le sait pas. Pour aider les parents qui se demandent comment élever un garçon en véritable homme – notre article.

Caractéristiques de l’éducation des garçons: ce qu’il est important de savoir

En 2017, un portail féminin populaire a réalisé un sondage sur le thème « Selon vous, que doit être un vrai homme ? ». La fiabilité, la masculinité, le travail et la responsabilité ont été désignés comme les qualités les plus précieuses d’un représentant masculin idéal. Un véritable homme, selon la majorité des femmes, sait ce qu’il attend de la vie, est noble, honnête et courageux. Les lectrices ont également indiqué qu’il est important pour un tel homme d’être en bonne forme physique, d’avoir l’esprit large et de posséder de bonnes capacités de communication pour pouvoir tenir une conversation sur n’importe quel sujet.

C’est en théorie. Mais comment cela se passe-t-il dans la pratique ? Chacun de nous peut observer l’éducation des garçons dans la cour de récréation, dans la rue, dans le magasin. Les parents s’immiscent constamment dans les affaires de l’enfant, essayant de tout résoudre pour lui.

De quel type de développement de l’indépendance, d’élargissement des horizons et d’acquisition de compétences sociales pouvons-nous parler, si toutes les actions de l’enfant sont immédiatement réprimées par la mère « attentionnée »?

En effet, de nombreux parents commettent les erreurs typiques dans l’éducation de leurs fils, parfois sans même penser aux conséquences. La discussion suivante se concentrera donc sur eux.

Erreurs typiques commises par les parents

La surprotection parentale

La première erreur, et la plus importante, que tous les parents font lorsqu’ils élèvent des garçons est de les surprotéger. Et, en règle générale, il s’agit de motifs bien intentionnés: « Je me soucie de mon garçon », « Je veux qu’il se sente bien ». Mais ce qui est bon pour la mère et ce qui est bon pour le fils sont des choses complètement différentes. Une mère sera heureuse si son garçon est malléable, calme et de préférence toujours à ses côtés. Il ne grimpera pas aux orties, ne fera pas de vélo avec ses amis et ne fera pas de parachutisme.

L’enfant a besoin d’un développement physique et mental complet, qui n’est possible qu’avec un contact direct avec le monde extérieur.

Chassez les pigeons et les corbeaux et apprenez à connaître le monde des oiseaux et leurs particularités. Jouez à des jeux dans le bac à sable et apprenez en même temps les propriétés chimiques du sable. Grimpez sur un haut toboggan, exercez votre dextérité et développez votre courage et votre bravoure. Un grand début avec un petit.

Rigidité et inhibitions excessives


Les meilleurs cadeaux de Noël qu'il vous faut:

Le deuxième extrême est d’élever un garçon dans une rigueur excessive. Toute manifestation d’indépendance, comme dans le cas de l’hyperopédie, est immédiatement supprimée. Un enfant grandit dans une atmosphère d’interdictions et de restrictions et la moindre infraction est punie. En conséquence, le garçon grandit pour devenir soit cruel et amer envers le monde, soit chassé et peu sûr de lui, avec beaucoup de complexes.

« L’éducation des enfants

Une autre erreur ou défaut parental est d’élever un garçon comme une fille. Bien sûr, la propreté, la modestie et la politesse n’interfèrent pas avec les garçons, mais là encore, dans des limites raisonnables. En développant ces qualités, les parents oublient que leur fils est encore un garçon, et donc un futur protecteur et soutien de famille. Les caresses excessives, le « serrement » et l’assouvissement de tous les caprices ne feront que lui nuire.

Les 10 qualités d’un vrai homme

Quelles sont donc les qualités à développer chez les garçons pour qu’ils deviennent de dignes représentants du sexe masculin?

Détermination

Un garçon doit être capable de prendre ses propres décisions, sinon il vivra toute sa vie dans l’esprit de quelqu’un d’autre : d’abord dans celui de sa mère, puis dans celui de sa femme.

Détermination

Il est important pour le futur homme de pouvoir se fixer des objectifs, mais aussi de les atteindre. Apprenez donc à votre garçon à toujours aller jusqu’au bout et à ne pas avoir peur des difficultés. N’oubliez pas de féliciter votre fils !

Courage

La première étape pour développer cette qualité est d’aider votre enfant à surmonter ses peurs. Dites-lui que la peur est un sentiment normal et que tout le monde en éprouve. Vous ne devez pas en avoir honte, mais vous devez le combattre. Encouragez votre enfant à rencontrer d’autres personnes, à jouer activement avec ses camarades, à faire du sport, et votre fils deviendra alors un homme courageux.

Responsabilité

C’est cette qualité qui est au cœur de la transformation d’un garçon en homme. Savez-vous de quoi se plaignent de nombreuses épouses ? Que les maris ne veulent pas prendre la responsabilité de quoi que ce soit d’important et préfèrent laisser les choses se régler d’elles-mêmes sans leur participation. D’où viennent les racines de ce problème ? De l’enfance à nouveau. Où « assieds-toi, je vais le faire moi-même », « tu es encore petit », « maman sait ce qu’il faut faire », etc.

Alors, chères mères, apprenez à vos fils, le plus tôt possible, à être responsables d’eux-mêmes et de ceux qui sont plus jeunes et plus faibles, qui ont besoin d’aide et de protection. Un garçon de 11 ans peut très bien emmener sa petite sœur qui vient de naître faire une promenade dans la cour pendant que sa mère se repose ou prépare le dîner. Des corvées régulières apprendront également à votre fils la responsabilité et la diligence.

Volonté et patience

Il est important de trouver un équilibre entre, d’une part, le désir de serrer votre fils dans ses bras et de le réconforter s’il tombe et se blesse et, d’autre part, l’enseignement de la résistance physique et mentale. Il est préférable de s’approcher de lui et de lui dire calmement: « Je vois que tu es tombé et que tu t’es un peu blessé au genou, ça fait mal. Ce n’est pas un gros problème. On va le nettoyer, le traiter et lui mettre un pansement. Tu peux y aller et jouer à nouveau.

Activité

Les hommes sont par nature des explorateurs, des chercheurs, des découvreurs. Ne limitez pas la liberté de votre fils. Laissez-le explorer, regarder, toucher et essayer. Votre tâche est juste de le garder en sécurité.

Confiance

Surtout, n’oubliez pas que la confiance d’un enfant commence par un sentiment de sécurité. Si votre enfant sait que ses parents l’aiment et qu’ils pourront l’aider dans n’importe quelle situation, il réussira dans tout ce qu’il entreprendra. S’il rencontre un échec, il sera capable de le surmonter.

Honnêteté

Le meilleur exemple pour enseigner cette qualité aux fils est le comportement honnête et sincère de leurs parents. Quand personne dans la famille n’a peur d’admettre ses erreurs et de dire la vérité. Votre garçon doit se souvenir d’une vérité simple : tous les secrets finissent par se révéler. Il est donc préférable d’admettre ce qu’il a fait maintenant, plutôt que de vivre avec un lourd sentiment de culpabilité.

Sympathie, miséricorde, générosité

Apprenez à votre garçon à protéger ceux qui sont plus faibles et à partager avec ceux qui sont dans le besoin. Dites-lui ce que signifie être un chevalier. Donnez l’exemple en nourrissant un chat errant, en aidant une voisine à porter ses lourds sacs jusqu’à son appartement ou en cédant votre place dans le bus à une femme enceinte.

La capacité de donner et de recevoir de l’amour

Oui, et c’est une qualité indispensable chez un vrai homme. Quelqu’un qui n’a pas peur de montrer ses sentiments pour sa femme et ses enfants. Quelqu’un qui sait comment leur faire plaisir et leur remonter le moral.
C’est pourquoi il est important de faire découvrir à votre fils le monde des sentiments. Il doit apprendre à comprendre ses émotions et celles des autres, ne pas avoir peur de les exprimer et être capable de les gérer. Ce n’est qu’en maîtrisant ces compétences que l’homme du futur pourra vivre une vie émotionnellement riche et épanouissante.

Le rôle du père et de la mère dans l’éducation d’un fils

Au cours des premières années de sa vie, l’enfant passe la plupart de son temps avec sa mère. Elle assure l’alimentation et la sécurité du nouveau-né. C’est le lien émotionnel profond avec la mère qui prépare le terrain pour le développement harmonieux du bébé. Mais les scientifiques ont prouvé depuis longtemps que le développement émotionnel, physique et intellectuel de l’enfant est directement lié à la présence du père dans sa vie. Les pères ne devraient donc jamais être exclus du processus parental lorsque leur fils est en bas âge.

Les jeunes pères peuvent jouer avec leur bébé, le mettre au lit, lui lire des histoires et prendre la relève de sa mère lorsqu’elle doit s’absenter.

Au fur et à mesure que l’enfant grandit, sa curiosité et sa soif d’apprendre sur le monde augmentent. La meilleure personne pour l’aider est son père. Pendant que la mère s’occupe des tâches ménagères et des questions d’éducation, le père peut apprendre à son fils à faire du vélo, à attraper du poisson, à planter des clous. C’est le père qui est le modèle du garçon et avec qui le garçon en pleine croissance veut passer plus de temps qu’avec sa mère.

À l’adolescence, le garçon commence à se sentir de plus en plus comme un homme. Les adolescents copient le comportement des adultes qu’ils connaissent et s’inspirent des exemples de masculinité. C’est à cet âge que doit s’opérer la rupture psychologique du fils avec sa mère et le passage à l’âge adulte.

Un tel homme ne pourra jamais créer sa propre famille complète sans « divorcer » de sa mère. Il est donc très important, à ce stade, de laisser le fils partir et de lui donner la possibilité de devenir un véritable homme avec ses propres idées sur la vie.

Quelle est la mission principale d’un père dans la transition de son fils ? Il est important pour un adolescent d’obtenir l’approbation de son père pour toutes ses actions. Il recherche l’attention des mâles, il est important pour lui de se sentir « à lui » parmi les mâles. Le fils observe comment son père prend ses décisions, comment il traite sa mère, comment il communique avec les autres hommes. Cela aidera le garçon à choisir la bonne stratégie pour son propre comportement masculin plus tard.

S’il n’y a pas de père dans la famille

Ce qu’il est important de savoir pour une mère célibataire:

1. N’essayez pas d’être à la fois la mère et le père de votre enfant, comptez sur vos forces émotionnelles. Il est bon que le père entretienne une relation avec son fils et participe à sa vie. Sinon, votre enfant aura besoin d’un modèle masculin. Il peut s’agir d’un grand-père, d’un oncle, d’un professeur ou d’un entraîneur. Quelqu’un qui sera un modèle de masculinité et de fiabilité pour le garçon.

2. Ne dites pas de mal du père de l’enfant et ne faites pas de comparaisons négatives (« Tu es exactement comme ton papa ! »).
Ne faites pas de votre fils une « petite amie » à qui vous pouvez raconter vos problèmes personnels et vos inquiétudes.

3. Confiez à votre fils une partie des tâches ménagères, mais ne lui volez pas son enfance en l’accablant de travaux fastidieux.

4. Soyez attentif au développement physique de votre enfant. Inscrivez-le dans un club, sortez plus souvent et jouez avec lui dans les jeux de mouvement.

5. Aussi difficile que cela puisse être, laissez votre fils s’éloigner de vous avec le temps et acceptez tous les changements qui s’opèrent dans sa vie et dans la vôtre.

Comment élever votre fils pour qu’il devienne un vrai homme?

Laissez-les faire des erreurs

Dans la poursuite de la perfection et le désir de faire des pailles partout où cela est possible, ils ne donnent pas à leur fils la possibilité de prendre des décisions indépendantes et réduisent à presque zéro la possibilité de faire une erreur. Cela est préjudiciable à la formation d’une personnalité saine, car les erreurs font partie intégrante de l’expérience. Par conséquent, les garçons peuvent se forger plusieurs croyances qui les gêneront plus tard : « Je n’ai pas le droit de me tromper », « Je n’ai jamais tort », ou pire encore, « Je suis celui qui fait avancer les choses ».

Permettez la liberté.

Abandonnez le « contrôle manuel » et le contrôle mesquin. N’essayez pas de vous immiscer dans tous les domaines de la vie de votre fils et de contrôler chacun de ses pas. Laissez-le organiser au moins une petite partie de sa vie. Décidez des aspects de sa vie dont il est responsable. Ce qui se passe dans sa vie et sur son territoire ne concerne que lui et ne vous affecte pas. Déléguez, n’intervenez pas. Même la personne la plus modeste peut trouver un espace dans lequel elle est en mesure de mettre en place ses propres processus.

Évaluer les actes, et non la personnalité de l’enfant

La plupart des parents confondent l’évaluation des actions avec l’évaluation de la personnalité. Il est donc très difficile d’élever un enfant, quel que soit son sexe, mais surtout un garçon. Il est important de comprendre que l’évaluation de la personnalité est l’ennemi de l’action. Avec des notes telles que « Jackass », « Slacker », « Loser », « Loser ». Les parents « meilleur élève », « génie », « champion » peuvent tuer le moteur interne de l’activité créative. L’enfant développe la conviction que c’est ce qu’il est et que c’est pour toujours. « Je suis un farceur, OK, prenez la prochaine fournée » ou « Je suis un génie et tout ce que je fais est du génie ».

Laissez à votre enfant le soin de jouer le rôle du gentil, même si ce qu’il a fait est dégoûtant : « Tu es un type formidable, mon fils, et ce que tu as fait hier n’était pas la meilleure solution à la situation. » Si votre fils a réussi quelque chose, dites-lui que vous êtes heureux pour lui, qu’il a fait du bon travail, qu’il a réussi à atteindre ce résultat malgré les difficultés. Encouragez l’action et les performances.
Lorsque vous célébrez des résultats, évitez de faire dépendre votre dose d’amour du nombre de réussites ou d’erreurs. Aimez-le toujours, ne le privez pas d’intimité juste parce qu’il a fumé derrière la clôture de l’école. C’est un cas où les escalopes et les mouches sont séparées.

Ne soyez pas trop exigeant

Ne pendez pas trop votre fils. Souvent, les mères (surtout célibataires), en cherchant à éduquer le fils d’un homme, font psychologiquement son homme. Ils commencent tranquillement à rejeter sur lui la responsabilité de leurs humeurs, de leurs vies. C’est une pente très glissante qui mène souvent au désastre.

Soyez honnête

Ne cachez pas vos erreurs à votre fils. Il apprendra alors dès l’enfance que les erreurs font partie de la croissance. Ils enseignent la responsabilité des conséquences de leurs actions. Il est toujours possible de rester une bonne personne, même si vous avez commis une erreur. Tout peut être réparé.

Le plus important et le plus difficile est de se rendre compte que vous influencez votre fils non seulement par des discours éducatifs, mais aussi par vos actes. Si les adultes n’ont pas appris à assumer les conséquences de leurs actes, à se pardonner leurs erreurs et à en tirer des leçons, à s’aimer et à s’éduquer, ces choses seront très difficiles à éduquer chez leur fils.

Conseils pour les parents

1. Un garçon deviendra un véritable homme s’il apprend à surmonter les difficultés. Par lui-même. Sans sa mère, qui est un homme de paille à chaque étape. Alors, chères mamans, passons de mères nourricières à des femmes fières de leurs fils, qui leur permettent d’être indépendants et autonomes.

2. Ne rejetez pas les passe-temps de votre fils simplement parce qu’ils vous semblent dangereux et stupides. Oui, il y a une part de risque dans le hockey, la moto et le parachutisme. Mais c’est le hobby et la passion de votre garçon, quelque chose qui endurcit sa volonté, le rend plus fort, plus courageux et plus déterminé.

3 Le monde des garçons est fait d’excitation, de combats, de bagarres et d’aventures. Alors arrêtez de flancher sur la moindre égratignure de votre fils et essayez de faire face à toutes ses brutes. Il est important qu’il le fasse lui-même.

4. Demandez plus souvent l’opinion de votre fils sur toutes les choses qui se passent dans le monde (« Qu’en penses-tu ? ») et écoutez attentivement ce qu’il vous répond.

5. La relation entre la mère et le fils sera toujours difficile car ils sont de sexe différent. Par conséquent, dans les situations de conflit, vous devriez parfois vous écarter et laisser votre fils discuter du problème avec son père. Cela permettra de faire d’une pierre deux coups. Tout d’abord, le fils ressentira l’importance de l’opinion de son père dans la famille. Deuxièmement, vous renforcerez la relation père-fils. Enfin, votre garçon n’aura pas l’impression que vous lui mettez la pression et que vous essayez de le plier à votre volonté.

6. Les garçons ont intrinsèquement plus d’énergie que les filles. C’est pourquoi il est si important pour eux de courir, de grimper et de sauter partout et à tout moment. Ne retenez pas la libération naturelle des émotions des garçons.

7. Ne critiquez pas ou ne rabaissez pas les hommes devant votre fils, sinon il se fera l’idée que tous les hommes (y compris lui) sont des personnes sans valeur dont l’opinion ne compte pas du tout.

8. Plus votre garçon fait les choses de ses propres mains, plus il prend confiance en lui.

Les meilleurs cadeaux qu'il vous faut:
error: Content is protected !!