Aller au contenu

Comment l’allaitement contribue à prévenir l’obésité

Découvrez nos idées de cadeau pour Homme, Femme, Fille et Garçon.

Comment l’allaitement maternel contribue à prévenir l’obésité

Les bébés nourris au sein sont moins susceptibles de souffrir de surpoids ou d’obésité plus tard dans leur vie. Les chercheurs tentent de comprendre pourquoi l’allaitement maternel peut contribuer à prévenir l’obésité chez les nourrissons et les enfants. On pense également que l’allaitement maternel favorise des habitudes alimentaires saines et le maintien d’un poids sain dans l’enfance et à l’âge adulte.

C’est une bonne nouvelle pour les parents qui choisissent d’allaiter. Bien que l’allaitement réduise la probabilité d’obésité chez les enfants, les parents peuvent prendre d’autres mesures pour aider leur enfant à conserver un poids sain tout au long de sa vie.

De nombreuses études ont établi un lien entre l’allaitement maternel et la réduction de l’obésité. En particulier, les chercheurs ont découvert que le lien dépend de la dose, l’effet s’atténuant si le lait maternel est consommé au biberon, et s’atténuant si le bébé reçoit du lait maternisé supplémentaire.

Les raisons possibles de cette relation entre l’allaitement et un poids sain sont les suivantes:

1. les bactéries intestinales : l’allaitement favorise la croissance de bactéries bénéfiques dans le système digestif du bébé, qui jouent un rôle dans son métabolisme et son système immunitaire.

2. autorégulation : les bébés allaités régulent eux-mêmes la quantité de lait maternel que leur parent produit (offre et demande) et la quantité qu’ils consomment pendant la tétée. Les bébés nourris au sein peuvent apprendre très tôt les signaux de faim et de satiété.

3. introduction plus tardive des aliments solides : la durée plus courte de l’allaitement et l’introduction d’aliments solides avant l’âge de 5 mois sont toutes deux associées à un poids plus élevé à 12 mois.

Prévention de l’obésité chez le bébé allaité au sein

L’allaitement maternel est un outil qui peut contribuer à prévenir l’obésité chez les enfants. Mais il existe d’autres mesures que vous pouvez prendre pour aider votre bébé à grandir à un rythme sain.

Allaitement exclusif

Des chercheurs ont découvert que les enfants présentant un risque génétique accru d’obésité bénéficient de l’allaitement maternel exclusif pendant la petite enfance. Il a été démontré que l’allaitement exclusif jusqu’à l’âge de 5 mois réduit le poids du bébé. Cet effet est sensiblement réduit si l’allaitement exclusif ne dure que trois mois ou si l’enfant est nourri à la fois au lait maternel et au lait maternisé.

L’allaitement maternel exclusif n’est pas possible pour toutes les familles. Mais toute période d’allaitement vaut la peine d’être visée, surtout si vous avez des antécédents familiaux d’obésité ou si votre bébé présente d’autres facteurs de risque.

Évitez la suralimentation

Si vous allaitez votre bébé, vous n’avez probablement pas à vous inquiéter d’une suralimentation. Les bébés nourris à la demande communiquent généralement leurs besoins alimentaires et cessent de manger lorsqu’ils sont rassasiés.

Vous pouvez répondre aux besoins de votre bébé en le laissant téter autant qu’il le souhaite au premier sein, puis en lui proposant un second. Ne vous inquiétez pas pour le timing. Certains bébés seront efficaces et termineront après 15-20 minutes, d’autres s’attarderont pendant une heure ou plus. La fréquence des tétées et le temps passé au sein ne sont pas des indices de suralimentation si vous suivez les signaux de votre bébé.

Si vous nourrissez votre bébé au biberon, il peut être tentant de l’encourager à finir le lait du biberon. Mais n’oubliez pas de prêter attention aux signaux que votre bébé émet pour vous indiquer qu’il a terminé et laissez-le s’arrêter lorsqu’il montre qu’il a terminé. Les bébés pleins peuvent arrêter de téter, se détourner du biberon et détendre leurs bras.

Gestion de l’offre excédentaire

Si vous avez trop de lait, votre bébé peut avoir des difficultés à s’alimenter en raison d’un pompage trop important. De plus, l’excès de lait entraîne souvent un déséquilibre entre le lait arrière et le lait avant.

De nombreuses personnes produisent une quantité excessive de lait au cours des premières semaines, le temps que leur corps s’adapte aux besoins du bébé. Si vous pensez que vous produisez trop de lait, essayez de proposer le même sein pendant plusieurs tétées et de vous allonger sur le dos pendant la tétée.

Un excès de lait peut conduire à un sevrage plus précoce que vous ne le souhaiteriez, surtout sans un soutien approprié. Si vous remarquez des symptômes tels que des seins excessivement pleins qui ne se ramollissent pas après la tétée et un bébé qui est grincheux pendant la tétée, demandez l’aide de votre médecin ou d’un consultant en lactation.

Essayez un mannequin

La succion non nutritive peut se faire avec le sein, les doigts et la tétine. Le schéma de succion est différent selon qu’il s’agit d’une succion nourricière ou non nourricière, de sorte que les bébés qui utilisent le sein pour une succion apaisante ne risquent pas d’être suralimentés.

Tous les parents ne sont pas prêts à être utilisés comme « mannequin humain ». Ainsi, si votre bébé a besoin d’une succion non nutritive plus importante et que vous avez besoin d’une pause, vous pouvez essayer une tétine.

Encourager l’activité physique

Passez du temps à jouer avec votre bébé et proposez-lui des activités qui le font bouger. Essayez de laisser l’emmaillotage pour le coucher et offrez à votre bébé un endroit sûr, comme un tapis de jeu, où il peut s’allonger et observer son environnement. Lorsque votre bébé est plus âgé, vous pouvez l’encourager à être encore plus actif. De même, si vous connaissez quelqu’un qui a un bébé, offrez-lui des cadeaux utiles, comme un tapis de jeu pour le bébé. Vous trouverez ici de nombreux cadeaux utiles, par exemple pour une jeune maman de 20 ans.

Introduisez les aliments solides en douceur

Lorsque vous commencez à donner des aliments solides à votre enfant, limitez ou éliminez les aliments peu caloriques et les boissons sucrées. De petits morceaux de fruits mous ou des légumes cuits coupés en morceaux sont d’excellents en-cas de départ. En initiant votre enfant à des aliments sains dès le départ, vous pouvez jeter les bases d’habitudes alimentaires saines pour sa croissance.

Consultez régulièrement votre pédiatre

Consultez régulièrement le pédiatre de votre enfant. Le médecin enregistrera et surveillera la taille et le poids de votre enfant. Des recherches ont montré qu’un IMC élevé dans la petite enfance est un signe plus fort d’obésité infantile précoce que le rapport poids/taille.

L’indice de masse corporelle (IMC) est une mesure dépassée et biaisée qui ne tient pas compte de plusieurs facteurs tels que la corpulence, l’origine ethnique, la race, le sexe et l’âge.

Malgré ses imperfections, l’IMC est aujourd’hui largement utilisé par la communauté médicale car il s’agit d’une méthode peu coûteuse et rapide d’analyse de l’état de santé et des résultats potentiels.

Si vous avez des inquiétudes concernant la taille ou le poids de votre enfant, demandez des informations et de l’aide à votre pédiatre. Vous ne devez jamais renoncer à nourrir votre bébé ou le sous-alimenter pour tenter de prévenir l’obésité.

Questions fréquemment posées

Comment puis-je savoir si mon bébé est suralimenté?

Si vous allaitez exclusivement, vous n’avez probablement pas à craindre de suralimenter votre bébé. Soyez attentif aux signes indiquant que votre bébé a fini de manger – le fait de tirer la tétine et de s’éloigner est un signe courant qu’il a terminé.

Si vous donnez à votre bébé du lait maternel au biberon, laissez-le finir de manger quand il le souhaite. Ne les obligez pas à finir ce qu’il y a dans la bouteille s’ils signalent qu’ils ont terminé.

Quels sont les risques pour la santé d’une suralimentation de votre bébé?

La suralimentation peut entraîner un inconfort pour votre bébé. Les enfants qui sont trop nourris peuvent souffrir de gaz, de coliques et de régurgitations. En outre, la suralimentation peut être apprise très tôt dans la petite enfance, ce qui peut donner à votre enfant des habitudes alimentaires malsaines et une programmation précoce de l’obésité.

Ligne de fond

L’allaitement maternel présente de nombreux avantages, notamment celui de contribuer à la prévention de l’obésité. Outre l’allaitement, il y a d’autres choses que vous pouvez faire pour aider votre bébé à apprendre les signaux de faim et de satiété.

Les habitudes alimentaires saines peuvent être acquises dès l’enfance. Même si vous n’allaitez pas, évitez la suralimentation, encouragez l’activité physique et introduisez doucement les aliments solides – tout cela aidera votre bébé à grandir à un rythme sain.

Les meilleurs cadeaux qu'il vous faut:
error: Content is protected !!